DE L’OR DANS LES MAINS

Il y a Ciccio aux mains noires et Victor aux mains blanches : la crasse et l’enduit.
L’un fuit l'italie et "cherche travail", l’autre aime son labeur et les chantiers bien propres. Ils ont tout pour ne pas s’entendre… et pourtant il existe autre chose que le produit de leurs mains, fussent-elles d’or, comme disait l’aïeul. Entre brique et braque, de placo en funeste barque, Victor et Ciccio bâtissent une autre histoire, belle comme le sont celles des rencontres improbables.