Résidences

Depuis plusieurs années, Tinta’mars développe son action de soutien à la création en accueillant des équipes artistiques pour des temps de résidences. En 2020/2021, c’est deux compagnies qui seront accompagnées par l’association. 

CIE GINGOLPH GATEAU • C’EST COTON !

Après une première collaboration avec Gingolph Gateau entre 2014 et 2016 qui avait abouti à la création de son spectacle 21×29.7, Tinta’mars fait le choix de l’accueillir pour la création de son spectacle “C’est coton !”.

Cette fois encore, Gingolph souhaite poursuivre son expérimentation autour de la matière et de l’objet comme partenaires de jeu du comédien et du manipulateur. Il s’agit ici d’entamer une exploration en lien avec le textile. Les chemises, base de nos garde-robes, vont être détournées pour faire naître des situations théâtrales.
Les trouvailles brassées avec les élèves seront pour certaines mêlées et intégrées au spectacle en cours de création de la compagnie.

En pratique, 6 classes de cycles 1 et 2 bénéficieront au total de 6 interventions de 3h pour expérimenter autour de la chemise et découvrir le processus de création artistique à travers un travail sur l’imagniaire et la créativité.
Les écoles de Provenchères-sur-Meuse, Neuilly l’Êvèque, Longeau, Perrancey-les-Vieux-Moulins, Bussières-les-Belmont et Culmont participent à cette expérimentation qui se déroulera entre janvier et juin 2021.

Pour conclure le projet, le spectacle “C’est coton !” sera accueilli en 2022.

Ce projet est soutenu par la DRAC Grand-Est et le rectorat de Reims.

CIE mélimélo fabrique • jefferson

Tinta’mars acueillera en résidence de création la compagnie Mélimélo Fabrique le temps d’une semaine du 22 au 28 mars 2021.

Cela faisait quelques temps que François Levé souhaitait aborder la thématique de la condition animale dans une de ces créations. La rencontre avec le dernier roman de Jean-Claude Mourlevat, «Jefferson», a résonné avec cette envie.

Jefferson est un jeune hérisson à la vie tranquille, partagée entre des activités innocentes et son meilleur ami, le cochon Gilbert. Un matin, il se rend chez le coiffeur et découvre ce dernier froidement assassiné. Jefferson est très vite accusé et décide de fuir pour mieux prouver son innocence. Gilbert et lui profitent alors d’un voyage organisé pour se rendre chez les humains et mener leur enquête.

Sous son apparence drôle et légère et sa forme policière, ce texte soulève la question des apparences et des préjugés, des normes sociales et de ce qu’elles engendrent. On y trouve également des interrogations sur les abattoirs, l’élevage de masse, le rapport entre les espèces vivantes, entre monde animal et monde humain…

Ce spectacle sera accueilli en 2022.

Cet accompagnement se fait en partenariat avec La Ville de Langres qui met à disposition du Théâtre et du logement des artistes.